Humeur amère en ce Jour de la terre…


22 avril 2010. Jour de la terre.


Le 40e. Pour une planète de 4 milliards d’années qui supporte l’homo sapiens depuis près de 500 000 années.


Je lis beaucoup de statistiques sur l’état des choses. Je ne les compile pas, je n’en fait pas la liste. Tout au plus, je fais occasionnellement circuler certaines informations via Facebook et Twitter.


La plupart des constats sont désastreux et donnent le vertige. Aujourd’hui, je voudrais écrire quelque chose de positif. Lancer un message d’espoir. Faire une blague. Mais j’ai la gorge nouée et je ne vois qu’un gouffre droit devant. Mes enfants ont un avenir bien précaire qui les attend, je le sais, on le sait tous…


Ce soir, le ciel est partiellement dégagé. Je cherche quelques étoiles. Je ne vois qu’un voile épais, d’une couleur douteuse, louche, un genre de rose sale qui tire sur le pêche fané.


À ceux qui me disent positive, rayonnante, et naïve, eh bien, j’ai un secret pour vous: ma naïveté est un ‘front’, mon sourire étouffe mes cris, mon optimisme n’est qu’instinct de survie. La vérité, c’est que je suis tristement réaliste. Fataliste.


Chuuuut, ne le dites pas à mes enfants…

Publicités
Cet article a été publié dans écolo-vie, enfants, humeur, Planète. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s