Le théâtre jeunesse, cette inestimable richesse

ou La fois où ma fille a accueilli, à coeur ouvert, la puissance des mots de Wajdi

Je l’ai déjà dit: j’aime la dramaturgie de Wajdi Mouawad. Ses personnages souvent tordus. La profondeur de son propos. Ses préoccupations autour de la haine, de la guerre. Ses dialogues percutants. Bon, c’est là le sujet d’une thèse et je pourrais y passer des mois, mais ce soir je me contenterai de dire que son oeuvre me met réellement dans tous mes états – mais vraiment dans TOUS mes états. Évidemment, cela n’a rien d’étonnant, dans la mesure où Mouawad fait régulièrement cet effet à des milliers des spectateurs aux quatre coins du monde.

Et ce soir, c’est ma fille de 9 ans (une habituée des salles de spectacles de plus en plus exigeante!), qui s’est retrouvée émue aux larmes devant l’une de ses créations jeunesse. Pacamambo, aujourd’hui considérée comme une pièce de répertoire, n’y va pas de main morte en traitant des thèmes liés au deuil. Poétique, cru, grave et lumineux, le sublime texte de Mouawad (livré par l’excellente Julie Beauchemin) a touché sa cible en secouant franchement ma belle enfant qui m’a dit, applaudissant à tout rompre et souriant de toutes ses dents tandis que ses larmes coulaient sans retenues : «Maman, j’ai tellement aimé ça…»

Je la revois et j’en ai encore des frissons: les yeux brillants, émue au plus profond d’elle-même, en proie à une prise de conscience sous forme de révélation magistrale. Oui ma belle puce, c’est aussi à ça que ça sert, l’art!

Je suis d’avis que le théâtre de qualité aiguise à la fois la lucidité et la capacité d’abandon chez l’enfant. Deux valeurs que je recherche, que je cultive, et que je souhaite transmettre aux miens. À la sortie, encore ébranlée par l’émotion que je venais moi-même de vivre (le show ET la réaction de ma fille à propos du show), je lui ai acheté le texte édité chez Actes-Sud.

Et je me suis donné le droit de me féliciter de lui transmettre, entre autres valeurs et richesses, mon amour du théâtre…

Cette entrée, publiée dans artiste, états d'âme, enfants, jeune public, société, théâtre, est taguée , , . Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s